Blog


L’Astrologie

L’Astrologie est la plus ancienne et la plus importante des Sciences Occultes : elle incarne la base essentielle de la personnalité de chacun de nous dans l’Univers.

Un peu d’histoire… Chers amis des Clefs de l’Avenir !

L’observation des planètes revient aux Chaldéens (Sumer vers 1000 av. J. C.) mais le début de cette Science dite mathématique vient des Grecs et de leur fusion avec la  Mésopotamie. Bérose (vers 340 av. J. C., astrologue chaldéen ramené par Alexandre le Grand) fut à l’origine de l’étude de l’Astrologie (base primitive des planètes, des mouvements du Soleil et de la Lune), puis les Grecs (tels que Platon, Aristote, Pythagore par sa science des nombres) ont créés la doctrine ‘hermétique’.

Ils ont construit l’ordonnancement du monde : macrocosme et microcosme (ce qui est en haut est en bas d’où le tout), en y rajoutant l’homme (solidaire de l’univers en interdépendance puis solidaire des planètes). Ils y apportèrent une structure géométrique à base de calculs (Pythagore) pour y rechercher ses rythmes et ses harmonies.

Ils disposèrent donc un Zodiaque (roue établie vers 2e siècle av. J. C.), à l’époque d’Hipparque : fondateur de l’astronomie (précession des équinoxes, catalogue des étoiles et découvreur de la trigonométrie), dont l’origine est mal connue car plusieurs civilisations en possédaient des fragments (Egypte, Judée, Perse, Inde, Tibet, Chine, pays Musulmans, continent Américain…).

Zodiaque (roue de la vie) a été longtemps appelée roue des animaux (en corrélation avec les signes qui sont à l’intérieur). C’est la roue des Origines des Anciens (ou  élaboration des lois universelles) : compréhension de la place de l’homme dans le monde. Dès 3000 av. J. C. (les douze Constellations, origine des douze chants de la légende de Gilgamesh), il y a eu une progression sensible vers les douze signes astrologiques, ouvrant la route du Soleil : le calendrier zodiacal s’établit grâce à ces douze divisions. Les grecs innoveront l’Astrologie en la faisant devenir individuelle (les chaldéens la gardaient collective pour le peuple ou les dirigeants) : l’horoscope était né, impliquant la caractérologie et la psychologie (ou philosophie de la vie, du quotidien). Peu à peu, ils y ajoutèrent les quatre éléments (eau, terre, air, feu) puis bifurquèrent vers l’association de la médecine (corps humain, mental : Hippocrate, savant et médecin, à l’origine de la médecine moderne par les plantes, la Lune et les planètes). Ils firent la découverte et l’union des principes du mouvement ternaire (cardinal, fixe, mutable) puis y collèrent le ‘masculin, féminin’ : l’astrologie moderne avait ses bases définies : planètes, signes, mathématiques, géométrie, éléments.

Au Zodiaque céleste (planètes et signes : comparaison d’une horloge) viennent s’ajouter les Maisons (l’emplacement des aiguilles d’une montre) soit douze sections afin de positionner l’homme dans l’Univers puis dans sa propre perception et personnalité.

1.      le monde est un : microcosme-homme (être vivant unique) identique au tout : macrocosme-univers (énergie propre)

2.      la partie reste solidaire du tout : microcosme-homme et macrocosme-énergie forme le tout, soit l’Univers : le tout (ou énergie vitale) se dilate de l’homme à l’Univers, indissociabilité.

L’Homme incarnant le Monde contient en lui les autres planètes : le cerveau humain étant comme un ciel intérieur (Lune : émotivité, Mercure : intelligence,…). Puis vint l’instant où les savants se penchèrent sur le ciel de naissance de l’individu, ou thème natal. Celui-ci est la base de l’étude astrologique faite à partir de la position du ciel de naissance (l’homme devient le centre du monde, encadré de sa configuration astrale).

Nos collaborateurs passent tous des tests de Voyance pour vous garantir de bonnes consultations !

Les Clefs

Prêt à nous consulter?
Nous pouvons répondre à vos questions

  • Appelez maintenant! 24/24h
  • 0901 721 721
  • CHF 4.50 par appel + CHF 4.50 par minute